Accueil / Méditations équestres / D’ après Maître HENRIQUET…

D’ après Maître HENRIQUET…

Spectacle austère, le dressage est de toutes les disciplines équestres celle qui joue le moins sur l’émotion du public.
L’enthousiasme devant la prouesse appréciée d’un  cheval sur la hauteur d’un obstacle et de sa vitesse n’a pas de place devant une piste de dressage.
Nous sommes dans le recueillement que réclame l’audition magistrale d’un solo musicale davantage que dans l’exaltation d’un orchestre symphonique.
Michel-HenriquetCependant, ce qui se déroule devant le spectateur contient tous les éléments du drame qui constituaient l’affrontement de deux couples combattant, chevaux et cavaliers.*
Il implique l’élaboration d’une technique consommée.
De ces anciennes joutes résulte la haute équitation qui est le produit du savoir, de  la maîtrise et du talent de deux acteurs qui parviennent à n’être plus qu’un.
L’art  équestre est l’expression du cheval dans des allures et des airs qui surpassent ceux qu’il donne en liberté.
L’écuyer maitrise l’usage de ses aides et sait mettre à profit les moyens physiques dont il connaît la psychologie et la physiologie.
Les exercices gymnastiques amènent progressivement à travailler les parties de son corps, à les  fortifier et les assouplir.
Le corps de l’écuyer épouse et crée toutes les variations d’équilibre, les allures, les cadences et les airs.
Ces principes ont une valeur qui s’étend à toutes les disciplines, lesquelles doivent tirer l’avantage que procure la maniabilité d’un cheval assoupli et équilibré.

Tous les grands ouvrages qui constituent l’équitation classique sont rédigés suivant les schémas que nous venons d’évoquer :
un cheval instruit et athlétique capable de déployer efficacité et harmonie dans l’effort (la guerre, les jeux, la course, l’obstacle, etc) du XVIe siècle au XXe toutes les œuvres magistrales sont en effet consacrées prioritairement au dressage des chevaux avant d’aborder leur spécialisation.
Une heureuse évolution a conduit depuis quelques décades tous les grands cavaliers d’obstacle de complet à baser de plus en plus  leur entrainement sur des exercices de dressage classique
a haute équitation demeurera la base constitutive, de toutes les disciplines équestres, incontournable tant pour l’exécution d’un simple cercle que pour l’équilibrage du galop du cheval qui « entre » dans une combinaison d’obstacles.

Voir aussi

Réflexions pour l’approche de l’appuyer parfait.

L’appuyer est un cheval marchant en faisant face à une direction donnée, avance en faisant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *