Accueil / Techniques Equestres / Les détails du “corps savant” : l’art de la fesse savante

Les détails du “corps savant” : l’art de la fesse savante

Jamais personne à ma connaissance, n’a donné d’explication sur « la main savante » de François BAUCHER qui a été suivie par d’autres épithètes telles que «la main douce », « la main moelleuse », « la main légère ».

J’ai personnellement donné des explications détaillées sur cet adjectif indispensable pour une mise en main et une mise sur la main nécessaire à un début de soumission.

Puis j’ai écrit un article Intitulé « François BAUCHER aurait pu parler aussi du corps savant » enfin, un autre sujet du même style « les oreilles du périnée »

Je me propose aujourd’hui d’ajouter « la fesse savante » en insistant sur le fait que ces quatre qualités de stimuli tactiles sont toutes parfaitement indispensables au même titre que « la main savante » en équitation supérieure.

fesse-savante

Et la fesse « savante » va aider considérablement le cheval dans les changements de pieds individuels ou rapprochés, nous allons voir pourquoi.

Une paire de fesses ce sont deux fesses dont une, « la gauche », repose en poids sur les apophyses transverses gauches et la fesse droite sur les apophyses transverses droites, la colonne vertébrale du cheval étant placée entre les deux fesses et sous le périnée.

Si le cavalier, au pas, en restant dans le couloir des aides avec un cheval droit, recule sa fesse droite, celle de gauche avance.

Cette action donne à la colonne vertébrale un profil de courbe à droite. Le cheval se dirige donc vers la droite sans l’action des mains et ceci dans les trois allures.

Evidemment, même chose pour le côté inverse.

Cette action est remarquable pour aider le cheval dans les changements de pieds individuels ou rapprochés.

La mécanique des aides pour cet exercice étant parfaitement comprise par le cavalier, le cheval étant au galop à gauche pour demander le changement de pied, charger l’épaule droite en avançant brusquement la fesse droite et en reculant tout aussi brusquement la fesse gauche.

Il s’agit d’une action des sacro-iliaques du cavalier qui entraine une action immédiate du cheval.

Je conseille cet exercice pour l’éducation du cheval au changement de pied isolé, le résultat est spectaculaire.

Voir aussi

Changement de pied

Les changements de pieds rapprochés

Ils ne doivent pas être entrepris avant que le cheval changent sans difficulté de pieds, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *